Fer, Feu & Glace (Le Trône de fer)

Fer, Feu & Glace (Le Trône de fer)

This is the opening to Iron, Fire and Ice: The Real History that Inspired Game of Thrones, translated with the help of @lucas_mst

Un jeune prétendant levaitune armée pour prendre le trône. Lorsqu’il appritla mort de son père, l’adolescent – élégant et charismatique comme les descendants des rois du nord – jura de le venger par la lame. Malgré son jeune âge, il avait déjà gagné de nombreuses batailles et il suscitait  la loyauté de beaucoup de grandes familles du Royaume.  Il étaitsoutenu dans cette guerre par sa mère qui cachait ses deux fils cadets loin des armées ennemies de leur père.

Face à eux, la reine se montrait passionnée, fière et volontaire : autant de valeurs viriles que beaucoup d’hommes de l’époque ne possédaient pas. Elle aussi se battait pour son jeune fils, encore pubère mais déjà sadique. Il prenait plaisir à regarder les exécutions.

Ce conte semblerafamilier aux fans de George R.R. Martin, l’auteur du Trône de Fer et qu’à ceux de l’adaptation télévisée. Pourtant, ce n’est pas l’histoire de Westeros mais celle bien réelle du royaume d’Angleterre en 1461.

Le 29 mars de cette année-là, la bataille la plus meurtrière jamais menée sur le sol britannique eu lieu à l’endroit qui porte désormais le funeste nom de “Bloody Meadow” – la Prairie sanglante – dans le fin fond de ce qui était l’ancien royaume du nord : le Yorkshire.

La bataille de Towton dura jusqu’à la nuit, malgré une grossetempête de neige. Elle fut marquée par une extrême brutalité qui dura après  la fin des combats : quelque 28 000 hommes sont morts, dont beaucoup ont été exécutés après la fin de la bataille. Ce futle point culminant de six années de violence qui décidèrent de la famille qui dirigerait le royaume.

D’un côté, l’Edward – prononcé “Eddard” à l’époque -, Comte de March et  jeune héritierde la Maison d’York, réclamait le trône après la décapitation de son père, Richard d’York. De l’autre, les forces de la Maison de Lancastre combattaient au nom de la reine Marguerite d’Anjou et de son mari, le roi fou Henri VI, dont la faiblesse était à l’origine de la rébellion des York.

Edward venait de remporter une victoire à Mortimer’s Cross, près de la frontière galloise, quelques semaines seulement après la mort de son père et celleson frère Edmund à Wakefield.

Richard d’York, descendant par son père et sa mère du grand roi guerrier Edward III, était devenu dans les années 1450 l’homme le plus puissant du royaume. Mais au lieu d’accéder au trône, sa tête gisait sur un pic ornée d’une couronne en papier  qui moquait ses ambitions. Son fils Edward avait juré de le venger. A peine adulte, il remportait une série de batailles. Mais son succès fut compromis par son  mariage.

Au moment où le conflit entre les maisons d’York et de Lancastre battait son plein et que trois à quatre générations se perdaient sur les champs de bataille d’Angleterre, la lignet Plantagenet disparaissait dans l’acharnement de la guerre de Cousin. Au cours de cette période, 25% des aristocrates masculins du royaume moururent violemment et certaines maisons furent entièrement détruites par un cycle de vengeance brisant toutes les lois de la guerre.

L’histoire fascinera les générations futures, comme le prédise William Shakespeare et plus tard le romancier du XIXe siècle, Walter Scott, qui a popularisé «La guerre des roses» en référence aux emblèmes des deux familles. C’est ce conflit dynastique qui inspirera en grande partie l’histoire de George R.R. Martin lorsqu’il a écrira sa série fantastique. Martin, passionné d’histoire populaire, a évoquéà plusieurs reprises les personnages historiques et les périodes l’ayant inspiré.

Le Trône de Fer se déroule dans les Sept Couronnes  (Seven Kingdoms), qui comprend la moitié sud de l’île de Westeros. Ces livres racontent l’histoire de la lutte pour remporter le trône de fer d’un certain nombre de familles concurrentes: parmi eux se trouvent les Lannister, le clan le plus riche du royaume, qui ont pris le contrôle de la capitale Port-Réal au sud-est de l’île; les Starks, qui dirigent l’ancien royaume du nord; et les Barathéon dont l’ancêtre a aidé un grand conquérant plusieurs générations auparavant. C’est un monde brutal et tragique dans lequel il n’existe que deux options pour les personnes jouant convoitant le pouvoir : la victoire ou la mort.

What do you think?

*